Accueil / Le territoire de l'Albanais / Le Schéma de Cohérence Territorial (SCoT) / Les grandes prescriptions du ScoT de l'Albanais

Les grandes prescriptions du ScoT de l'Albanais

Organiser le territoire sur l’armature ville/bourg/villages :

  • conforter la centralité de Rumilly comme pôle économique et de services,
  • développer les 8 bourgs (Alby-sur-Chéran, Cusy, Gruffy, Marcellaz-Albanais, Sales, St Félix, Vallières, Viuz la Chiesaz), relais de services et de commerces entre la ville et les villages pour atteindre 2000 à 2500 habitants par commune,
  • maintenir une croissance démographique suffisante des villages pour conserver des équipements et des services de proximité.

Limiter la consommation d’espaces et maîtriser le développement résidentiel

  • diminuer la superficie moyenne de terrain consommée par logement à 750 m²
  • diversifier les formes de logement en privilégiant le collectif et le locatif et en limitant l’habitat individuel : construire 6 000 à 8 000 logements nouveaux, dont 1/3 en collectifs
  • concentrer autour des chefs lieux de communes et limiter l’étalement des hameaux
  • recourir à des procédures permettant de gérer l’organisation de l’espace et la réhabilitation du parc ancien (ex : ZAC, OPAH...)
  • mettre en place les Programmes Locaux de l’Habitat, outil de mise en œuvre pour une politique concertée pour le logement

Diversifier et rendre qualitatif le développement économique :

  • développer le secteur tertiaire aux cotés des activités traditionnelles du territoire
  • favoriser le développement des PME-PMI et des emplois qualifiés
  • organiser l’implantation des nouveaux espaces économiques (entre 80 et 100ha) dans le triangle Rumilly / Alby / Albens.

Construire l’identité du territoire et préserver le caractère rural de l’Albanais

A travers les espaces agricoles :

en maintenant des grands espaces agricoles ; en protégeant l'accès aux exploitations et en délimitant une zone durablement vouée à l’agriculture

A travers le paysage et les ressources naturelles :

en maîtrisant l’urbanisation des piémonts ; en protégeant la faune et la flore

Améliorer l’organisation des déplacements et diversifier les modes de transports :

  • Encourager les modes de déplacement alternatif à la voiture : transports collectifs; co voiturage; modes de transports doux (vélo, pied...)
  • améliorer les conditions de circulation et de sécurité dans la traversée des villages

Favoriser un développement commercial et touristique complémentaire des territoires voisins